Ski Guru

Le site des gurus du ski
Comment régler ses fixations de ski

Une fixation de ski relie le skieur à sa planche. Grâce à elle, il peut skier en toute sécurité et varier les plaisirs sur la neige. Le système remplit aussi une autre fonction. En cas de chute, il libère les pieds et évite ainsi les blessures graves. Un bon réglage est requis pour que le dispositif remplisse correctement son rôle. Il faut alors considérer plusieurs paramètres comme la pointure, le sexe, l’âge et le niveau.

Commencer par la partie avant de la fixation

Pour bien fixer ses chaussures, il faut être méthodique et bien équipé. Un tournevis plat ou cruciforme est nécessaire. Si on regarde la partie avant de la fixation, on remarque la présence de plusieurs chiffres, de nombreux intervalles. Ils correspondent à la longueur d’une semelle en millimètre. Généralement, les constructeurs l’inscrivent sur le talon, il suffit de lire cette information et après, on ajuste le curseur à la taille.

Bien régler la compression

Maintenant, on pose la chaussure de manière à ce qu’elle soit correctement insérée dans la butée. Ensuite, on libère le dispositif de blocage en soulevant la languette avec le tournevis. On glisse la talonnière doucement jusqu’à ce qu’elle touche le talon. On enclenche le système en appuyant sur la chaussure. Ce geste entraîne l’apparition du réglage de compression. L’ajustement est optimal quand l’indicateur jaune se situe en plein milieu de la zone. On atteint ce résultat en avançant ou en reculant la talonnière. La fixation suivra alors les mouvements du ski et préserve les pieds du skieur dans les courbes.

Un seuil de déclenchement précis est efficace

Quand la pression est trop forte, la fixation s’ouvre et libère la chaussure. Cette caractéristique est indispensable dans la mesure où elle permet d’éviter les blessures en cas de chute. Si on indique un seuil de déclenchement trop bas, elle s’ouvrira tous les 100 mètres. En revanche, s’il est trop élevé, les jambes du skieur resteront emprisonnées lors d’un accident.

L’ISO 11088, une norme entrée en vigueur en 2006, constitue la référence pour régler la dureté de la fixation. L’Association française de la normalisation (AFNOR) l’a traduite en un tableau facile à utiliser. Le réglage tient compte des paramètres personnels tels que la longueur de la semelle, la pointure, le poids et le sexe.

Ajuster le réglage en fonction du niveau et de la condition physique

Le tableau de l’AFNOR offre une indication, on modifie ensuite la valeur en fonction de l’âge et du niveau. Par exemple, un expert ayant moins de 50 ans peut descendre de trois lignes. En revanche, une personne qui vient de découvrir la discipline et âgée de moins de 25 ans doit monter d’un cran.

Régler ses fixations de ski requiert de l’habitude et la maîtrise des différents paramètres. Au début, solliciter l’accompagnement d’un professionnel permet de comprendre les principes de base et d’acquérir ainsi les fondamentaux.

tableau reglage fixations de ski montagnes magazine