Ski Guru

Le site des gurus du ski
Comment régler des skis

Un mauvais réglage de la fixation de ski peut engendrer de graves accidents peu importe le niveau du skieur. Cette pièce permet en effet de bien maintenir la chaussure en plus d'absorber les chocs. Par ailleurs, en cas de situation dangereuse, elle permet à l’utilisateur de se déchausser rapidement. Il est alors primordial de bien régler ses skis. Focus sur tout ce qu'il y a à savoir sur le sujet.

Commencer par régler la compression

Avant toutes choses, sachez que les premiers réglages concernent principalement la longueur de semelle et la valeur de déclenchement. Il convient de décortiquer un peu ces deux élément clés pour ne pas se perdre. De quoi s’agit-il vraiment ?

La longueur de semelle est une mesure en millimètres qui exprime la pointure du skieur. Une longueur de semelle de 251 à 270 mm correspond par exemple à une pointure française de chaussures de ville de 34 à 35. Lorsque la chaussure est enclenchée dans la fixation, on manœuvre la talonnière de manière à obtenir le bon réglage.

La valeur de déclenchement, une notion essentielle

La valeur de déclenchement est également appelée valeur DIN ou dureté de la fixation. Pour simplifier, elle varie de 1.25 à 11.5. Comme son nom l’indique, ce paramètre fixe le moment ou le dispositif libérera les pieds du skieur afin de prévenir les blessures, lors d’une chute par exemple.

Sélectionner une valeur appropriée est indispensable. Si elle est trop faible, elle se déclenchera à la moindre pression, nuisant ainsi au plaisir de la glisse. En revanche, si la fixation est trop dure, les skis resteront fixés, même si le porteur tombe brutalement. Un excellent réglage prend en compte les caractéristiques physiques et le niveau du skieur.

Prendre en compte les paramètres morphologiques et le profil du skieur

Afin d’uniformiser la sécurité des skieurs, une norme internationale est disponible depuis 2006, l’ISO 11088. Pour l’Hexagone, l’Association française de normalisation (AFNOR) l’a traduite en deux tableaux faciles à comprendre. Il indique une valeur de base en fonction des paramètres morphologiques du skieur, c’est-à-dire, le sexe, le poids, sa pointure et la longueur de la semelle.

Ensuite, on affine le réglage en fonction de l’expertise du skieur. Généralement, la valeur de déclenchement augmente à mesure que le savoir-faire est plus important. En guise d’illustration, un skieur de moins de 25 ans, comptant moins de 7 jours de pratique de ski alpin, pesant entre 58 et 66 kg et chaussant du 42 devra régler ses fixations sur 4. Par contre, s’il participe à des compétitions, le même individu fixera la dureté de ses skis à 7.

Le réglage de la fixation de ski est une étape importante garantissant la sécurité du skieur. Il convient donc de confier cette tâche à un professionnel, surtout pour les débutants.