Ski Guru

Le site des gurus du ski
Comment devenir un moniteur de ski ?

Le moniteur de ski travaille au contact de la nature, dans un cadre souvent majestueux. Il a l’occasion de rencontrer des personnes diverses, issues de tous les horizons. Grâce à la qualité de son approche, ses clients pourront assouvir leur passion de la neige. Cependant, ses professionnels exercent pendant une partie de l’année seulement, durant 5 mois au maximum. Ils doivent aussi former des individus dont certains n’ont jamais chaussé une paire de skis. Ces quelques lignes ne suffisent pas à résumer le travail d’un moniteur. Toutefois, elles apportent un premier élément de réponse à la question, une bonne motivation est nécessaire si on souhaite exercer ce métier.

Les moniteurs de ski possèdent un diplôme d’État

Si on souhaite gagner sa vie en enseignant le ski, il est obligatoire de posséder le Diplôme d’État de ski alpin ou le Brevet d’État d’éducateur sportif 1er degré, option ski alpin. En tant que "moniteur national", les titulaires du premier titre peuvent enseigner toutes les déclinaisons de ce sport, que ce soit sur piste ou hors-piste.

La formation initiale est composée de 4 étapes. On commence par un test technique comportant un slalom obligatoire. Avoir 17 ans au minimum est requise pour passer cet examen. Ensuite, on effectue deux stages. Appelé "préformation", le premier dure dix jours, il est organisé par l’École nationale de ski et l’alpinisme (ENSA). Lorsque le stagiaire a démontré ses capacités, il peut réaliser le stage pédagogique de sensibilisation. La durée minimum requise est de 20 jours. Cette première partie se termine par l’épreuve de l’Eurotest. Les candidats doivent réaliser un excellent chrono durant un slalom géant.

Ceux qui ont réussi cette première étape peuvent exercer en tant que "moniteur stagiaire". La suite combine théorie et pratique. Le cursus comporte deux cycles et quatre unités de formation. Pendant la saison, les étudiants doivent effectuer un stage pédagogique dans un centre agréé.

Les qualités personnelles d’un moniteur de ski

Selon les informations communiquées par l’ENSA, la formation pédagogique coûte 4500 euros. Comme le stagiaire reçoit une rémunération pendant ses interventions, il pourra utiliser une partie pour financer ses études. Déposer un dossier auprès d’un organisme spécialisé constitue une piste envisageable afin de réduire les dépenses.

Outre ses connaissances et ses compétences, le moniteur de ski doit exceller par son sens de la pédagogie. Adapter son approche en fonction de chaque individu figure parmi ses priorités, la patience et la persévérance seront ses maîtres mots. En écoutant ses élèves, ils pourront les aider à surmonter leurs peurs et les inciter à adopter les bonnes pratiques du secteur. Enfin, il doit suivre les actualités relatives à sa discipline, continuer à explorer de nouvelles approches et entretenir sa condition physique, surtout en hors-saison.